Vers une reconversion professionnelle réussie...

Éloge de l’audace et de la vie romanesque

Avis : avis_quatre

Quelques mots sur l’auteur

Philippe Gabilliet est professeur à ESCP Europe. Il enseigne depuis plus de 20 ans la psychologie positive et le développement personnel. Il est également l'auteur des best-sellers "Éloge de l'optimisme" et "Éloge de la chance". Président honoraire de l'association internationale "Optimistes sans frontières", il est aussi chroniqueur régulier dans l'émission "Les Grandes Gueules" sur RMC.

philippe-gabilliet

Citation inspirante

Avoir de l'audace, c'est aussi se connaître assez pour ressentir ce qu'on peut vraiment oser faire et quel prix on est prêt à payer en cas d'échec.
Philippe Gabilliet

Ce qu’on peut en retirer pour une reconversion

« ... qui n'a jamais éprouvé le sentiment pénible, furtif ou profond, diffus ou général qu'il était en train de laisser passer quelque chose, de rater le coche, de manquer d'audace face à un tournant qui se présentait ? » ou encore « Qui ne s'est jamais surpris à penser qu'il était peut être en train d'abandonner certaines promesses faites à lui-même, de perdre un temps d'existence précieux, voire, pire, de "passer à côté de sa vie" ? », difficile en lisant ces lignes de ne pas penser à la reconversion professionnelle. Bien sûr, l'auteur ne pense pas nécessairement à un changement de métier en écrivant ceci, mais il est évident que pour s'engager dans une reconversion, il faut une bonne dose de cette audace dont il vante les mérites.

eloge-audace-et-vie-romanesque-poisson

Ce que l’on a moins aimé

- Alors que tout le reste du livre m'a enthousiasmée, le passage sur la vie romanesque et l'étude du bovarysme m'a profondément ennuyée. Ceci doit avoir un lien évident avec le fait que, je l'avoue, je n'ai jamais lu ce grand classique qu'est Madame Bovary. Mais au delà de cette raison, je n'ai pas été transportée par la description que l'auteur faisait de la vie romanesque et n'ai pas réussi à percevoir le lien qu'un tel comportement pourrait avoir avec une vie moderne. Heureusement pour moi, il ne s'agissait que d'une vingtaine de pages.

Thèse du livre

Philippe Gabilliet part du principe que, selon un scénario plutôt optimiste, nous avons chacun 800 000 heures à vivre au total, et que notre mission doit être d'optimiser ce temps de vie compté, d'en retirer le meilleur. Après avoir prôné les vertus de l'optimisme et de la chance, il s'attaque dans cet ouvrage à l'audace et nous montre comment il s'agit là d'une composante essentielle à toute vie intéressante.

Points clés du livre

- Dès le prologue, l'auteur nous l'annonce clairement : « On ne change pas sa vie en se contentant d'y réfléchir ou en laissant simplement parvenir à leur pleine maturité l'ensemble des options possibles ».

- Le livre s'efforce de bien distinguer l'audace, qui est l'approche offensive de celui qui ose, innove et essaye, du courage, qui est la réaction défensive de celui qui fait face à un danger.

- Gabilliet distingue la bonne audace de la mauvaise (Tolmos Vs Tharsos) et précise ainsi : « Le calcul des conséquences en cas d'échec fait partie du processus de décision de l'audacieux ».

- L'auteur nous incite à nous poser des questions pour évaluer la nécessité de rajouter un peu d'audace dans notre vie. Par exemple : « Que ressens-tu vraiment quand tu regardes celui ou celle que tu es en train de devenir ? ».

- Parmi bien d'autres citations, Philippe Gabilliet nous propose celle-ci de Mark Twain : « Les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour où vous êtes né et celui où vous avez compris pourquoi. »

Ce que l’on a bien aimé

- Certes, l'auteur fait l'apologie de l'audace, mais il n'incite pas au risque inconsidéré. C'est au contraire, non sans sagesse, qu'il encourage ses lecteurs à planifier leurs changements avec précaution. Avant de considérer sortir de notre zone de confort, Philippe Gabilliet nous recommande d'abord de bien identifier celle-ci. En effet, « certains d'entre nous ne sont pas toujours conscients de la cage dans laquelle ils se trouvent ». Une fois cette zone de confort bien définie, l'auteur précise alors : « Il est ensuite conseillé de s'interroger sur ses ressources, car oser sans rien savoir, parier sur l'audace sans disposer d'une compétence (même partielle), c'est faire le lit des désillusions ».

- L'ouvrage est très bien documenté. L'auteur s'appuie sur une bibliographie très complète et cite de nombreux auteurs très variés, d'Abraham Lincoln au philosophe Roger-Pol Droit, en passant par Jacques Brel et bien d'autres.

Infos éditeur

Editeur : Saint-Simon
Date de publication : novembre 2015
110 pages

Tags: , ,

Articles similaires

Commentaires

Pour voir les commentaires ou pour pouvoir commenter, /
ou
Top