Vers une reconversion professionnelle réussie...

L’escalade d’engagement

Je regardais récemment un épisode d’une de mes séries TV préférées : Better Call Saul.
Attention, spoiler alert sur les lignes en gris.

Kim expliquait à Jimmy qu’il ne pouvait pas quitter comme ça le métier d’avocat, pas après tout ce qu’il avait fait comme sacrifice pour le devenir. Et Jimmy de rétorquer que c’était un cas classique de « Sunk Cost fallacy ».

Avez-vous déjà regardé un film nul jusqu’à la fin, sous prétexte que vous aviez payé votre place de cinéma ?

Avez-vous déjà mangé quelque chose que vous n’aimiez pas parce qu’après tout, cela vous avez pris du temps à le cuisiner ?

Avez-vous déjà attendu le bus bien plus de temps qu’il ne vous aurait fallu pour rentrer à pied, parce que ça aurait été dommage de partir après avoir déjà attendu 40 minutes ?

Bien sûr ! On l’a tous fait !
Et c’est normal, c’est un principe de psychologie sociale auquel nous n’échappons guère.

Ce comportement porte même un nom, c’est l’escalade d’engagement ! En anglais ce principe est appelé « Sunk Cost fallacy » c’est à dire littéralement « l’erreur des coûts irrécupérables ».

C’est le même phénomène qui pousse un parieur à perdre beaucoup d’argent, car il pense pouvoir « se refaire » et récupérer la mise qu’il a déjà placée. On considère avoir tellement investi (en argent, en temps ou autre) qu’on attend un retour sur investissement et que pour ça, on est prêts à investir encore plus.

Depuis qu’on est enfant, on entend toujours « Finis ce que tu as commencé ! » comme une valeur qui distinguerait le gagnant du perdant. Comme si seules les personnes qui vont au bout de toutes leurs décisions avaient une chance de réussir. Et celles qui abandonneraient seraient des personnes faibles, vouées à l’échec. Et si c’était l’inverse ?

illustration-escalade-engagementQu’en est-il si l’on constate que ce que l’on a commencé est un échec ?
Est-ce que le fait de le terminer va le rendre meilleur ?
Ou est-ce que cela va au contraire ne faire qu’aggraver la situation (perdre plus de temps ou plus d’argent par exemple) ?

Tim Ferris, dans son livre « La semaine de 4 heures » dont je vous parlerai très bientôt plus amplement, fait référence à « l’art de ne pas finir ».
Il y explique qu’il est parfois préférable de ne pas finir quelque chose que l’on a commencé.

Continuer quelque chose de néfaste, c’est finalement comme une punition que l’on s’infligerait pour avoir pris une mauvaise décision initialement.

C’est le même principe qui nous retient parfois d’amorcer un changement de carrière.

Ca fait déjà 4 ans que je suis dans cette boîte à attendre une promotion, je ne vais pas partir maintenant… sinon, ça aura servi à rien…

Sauf que cette promotion ne viendra peut être jamais et que vous vous apprêtez à attendre encore 5 ou 10 ans de plus.

 

Je n’aime pas trop mon métier mais j’ai passé 5 ans à étudier pour ça, je ne vais pas arrêter et recommencer autre chose maintenant.

Et vous voilà parti pour faire un métier que vous n’aimez pas pour les 15, 20 ou 30 prochaines années de votre vie !

 

Mettre fin à une situation néfaste, c’est admettre que notre idée originale n’était sans doute pas la bonne. C’est donc accepter d’avoir fait une erreur. Et ça, ce n’est pas toujours facile. Mais s’obstiner dans cette erreur peut s’avérer bien plus lourd en conséquence !

Ce n’est pas grave si vous avez déjà investi du temps, de l’argent, ou de l’énergie dans quelque chose. Si ce n’est bénéfique pour personne, arrêtez donc les frais ici !
N’en gaspillez pas davantage !

Comment ne pas tomber dans le piège de l'escalade d'engagement systématiquement ?

Déjà, avoir conscience de ce concept vous aidera à rationaliser vos décisions.
Ensuite, lorsque vous avez un doute sur le bien fondé d’une situation, sur le fait de continuer ce que vous êtes en train de faire, posez-vous la question du bénéfice que vous en retirez et des chances que la situation change si vous ne faites rien.
Demandez-vous ensuite si la principale raison qui vous fait continuer est le fait de vous être déjà tellement engagé….

Et si la réponse est oui, alors, apprenez à ne pas terminer tout ce que vous avez commencé.

Tags: , ,

Articles similaires

Commentaires

Pour voir les commentaires ou pour pouvoir commenter, /
ou
Top