Vers une reconversion professionnelle réussie...

L’évolution du monde du travail : L’espace de travail

Nous finissons aujourd’hui notre série “L’évolution du monde du travail”. Après avoir réfléchi aux influences exercées par les machines et l’impact que ces évolutions auront sur l’optimisation de notre temps, nous allons regarder ce qui est en train de changer concernant les lieux mêmes où le travail s’exerce.

Parce que le travail c'est aussi l’endroit et les conditions dans lesquelles on l'exerce, les architectes, designers et autres fabricants de mobiliers de bureaux développent des solutions innovantes. Ces derniers proposent ainsi une nouvelle expérience à ceux qui, il y a encore vingt ans, auraient simplement occupé un bureau fermé avec une armoire pour ranger leurs multiples dossiers. Les configurations esthétiques varient au gré des humeurs des entrepreneurs ou de leurs collaborateurs, les ambiances sont plus technologiques ou plus “cosy” et offrent des alternatives au télétravail qui a pourtant le vent en poupe.

Une esthétique des espaces de travail très marquée

Un ami m'a récemment fait remarquer ce parallèle amusant entre les nouveaux bureaux du campus Facebook (à gauche - le plus grand open space du monde, avec 2 800 salariés) et la manufacture française d’armes et cycles de St Etienne au début du siècle dernier (à droite).

campus-facebook-versus-manufacture-st-etienne
Les ordinateurs ont remplacé les machines mais l’organisation semble finalement assez similaire et l’entreprise technologique qui produit surtout des “likes” et des “partage” semble paradoxalement cultiver une apparence très industrielle de son espace de travail.

Pour certaines entreprises, le bureau, loin de ressembler à une usine, doit au contraire avoir l’apparence d’un espace ludique où il fait bon passer du temps. Ainsi, on trouve de plus en plus d’open spaces avec des tables de ping pong, des toboggans, des consoles de jeux, des piscines à balles, des salles de sieste / détente, des espaces dans lesquels on passe d’un bureau à l’autre en trottinette ou en skate board, et où des repas sont proposés au fil de la journée, … On voudrait laisser le salarié penser qu’il évolue dans un parc de loisirs plutôt que dans un bureau que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

Les bureaux de demain / L’espace de travail repensé

Au-delà de l’esthétique général, les mobiliers mis à la disposition des travailleurs en “cols blancs” ont aussi largement évolué.
Pour le moment, les changements sont progressifs, mais on peut déjà voir des tentatives de révolutionner les lieux de travail :
stations-de-travail
En tirant profit de la technologie, sont apparues des stations de bureaux debout qui permettent au salarié de quitter la posture traditionnelle assise, voire les bureaux avec tapis de marche intégrés, qui encouragent à avoir une activité physique sans quitter son poste de travail. Les ergonomes optimisent la position des employés à leur poste. On comprend que ces derniers ont besoin de postures différentes selon les moments de la journée et en fonction de la nature des activités qu’ils ont à accomplir.

Loin des considérations technologiques, les chaises de travail traditionnelles sont de plus en plus souvent remplacées par des sofas et autres canapés qui offrent des conditions de travail beaucoup plus informelles. Les tables de réunions peuvent se transformer en tables basses que l’on pourrait aussi bien voir dans un bureau que dans le salon d’une maison.

Ce n’est pas anodin si cette tendance se développe en même temps que l’on constate un engouement fort pour le télétravail.

Le télétravail

Ce mode d’organisation semble de plus en plus constituer une alternative aux bureaux de demain.

En effet, même s’il est difficile d’obtenir des chiffres récents et fiables concernant le télétravail en France (certains parlent de 2% de la population, d’autres montent jusqu’à 16% en comptant les auto-entrepreneurs, ou 14% sans les compter), il est certain que c’est une tendance croissante.
Ce travail à distance peut se faire soit depuis chez soi, soit depuis des espaces dédiés (les fameux espaces de travail partagés).

Je connais assez bien le sujet puisque j’ai passé 9 ans en télétravail, essentiellement depuis chez moi, même si j’ai ponctuellement fréquenté des espaces de coworking.
Je reconnais y avoir trouvé beaucoup d’avantages, comme le fait de ne pas perdre de temps dans les transports pour me rendre à mon bureau, un certain sentiment de liberté, une facilité à m’isoler pour me concentrer…
J’ai aussi profité des joies du travail à distance pour voyager et poursuivre mon activité, simplement en emmenant avec moi mon ordinateur, sans contrainte pour mes collègues et clients.
J’ai côtoyé des espaces de co-working, sans doute pas suffisamment pour dresser un bilan, mais je dirais tout de même qu’il ne faut pas s'attendre à trop de collaboration entre co-workers. Après tout, les gens autour de vous ne travaillent ni sur les mêmes projets ni pour les mêmes clients. L’ambiance y est toutefois agréable et souvent studieuse, ce qui permet d’aider ceux qui en auraient besoin à se motiver. Cela peut aussi être l’occasion pour les indépendants de développer leur réseau professionnel.

Mais le télétravail comporte aussi des inconvénients. En effet, il est facile de se sentir isolé et seul face à des difficultés éventuelles. Vos collègues auront d’autant plus de mal à se mobiliser pour vous aider que le problème que vous rencontrez leur semble éloigné. Il est donc plus difficile de profiter de la dynamique de groupe et du travail d’équipe.

Le télétravail est un système complètement basé sur la confiance. En effet, seul le résultat pourra être évalué.

Lorsqu’on envisage sa reconversion, la question de l’environnement de travail finit souvent par se poser. Certains opteront pour un espace qui leur offrira la liberté de s’organiser voire de changer de configuration au gré de leurs besoins, tandis que d’autres chercheront surtout un environnement qui les encouragera à se connecter avec des collègues, partenaires ou simples relations du jour.

La possibilité de faire du télétravail pour garantir son équilibre vie privée / vie professionnelle est également une aspiration grandissante. Attention toutefois ! Si des limites doivent être posées dans un sens pour éviter de se laisser absorber par les tâches de la maison, il est aussi nécessaire d’appliquer une certaine auto-discipline pour éviter que le travail du bureau n’empiète trop sur le temps personnel.

L’espace n’est jamais anodin, au sens où il contribue à formater notre état d’esprit. A chacun de définir celui qui permettra de tirer le meilleur de son potentiel.

Tags: , ,

Articles similaires

Commentaires

Pour voir les commentaires ou pour pouvoir commenter, /
ou
Top