Vers une reconversion professionnelle réussie...

Storytelling : Les basiques de la narration

La mise en récit de votre parcours pour susciter l'adhésion

Imaginons que ça y est, vous savez ce que vous voulez faire, vous avez votre projet de reconversion en tête... ne reste qu'à convaincre, soit d'être embauché soit d'être financé si vous préférez créer votre activité.

Oui mais voilà vous ne vous sentez pas l'âme d'un commercial. Vous ne savez pas comment donner envie. Et même si ce changement vous tente beaucoup, vous redoutez que votre carrière puisse perdre sa logique et donc effrayer ceux qui devraient croire en vous. Vous quittez une approche linéaire et amorcez un virage pour le moins disruptif.

Alors comment faire ressortir une cohérence ?

Et pourquoi pas en mettant en récit votre parcours comme on raconterait son histoire ? J'avais déjà abordé cette approche du storytelling avec le post sur l'importance du "pourquoi ?" théorisé par Simon Sinek, et je vous propose de creuser cette question sur la manière d'aborder le récit. Nous aurons sans doute l’occasion d’en reparler mais aujourd’hui je vous proposer de parler de ce qui constitue les basiques de la narration. C'est en interviewant Sonia, qui s’est elle-même reconvertie comme conteuse, que ceux-ci me sont revenus en mémoire et que je me suis souvenue de leur caractère intemporel.

story-telling-chevalierDe quoi avons-nous besoin pour raconter une histoire qui suscite l'intérêt ?

Il nous faut :

- un héros ou une héroïne… et qui mieux que vous pour endosser ce rôle, c’est au moins le titre que mérite celui ou celle qui a pris en main sa carrière. Cette histoire c’est vous, vous l’incarnez et vous aurez la chance de la raconter vous-même.

- un objectif… comme par exemple cette nouvelle activité à laquelle vous souhaitez vous consacrer. Qu’il s’agisse pour vous de changer de métier dans la même entreprise, de changer d’entreprise, ou d’entamer une toute nouvelle carrière.
story-telling-dragon
- un voyage… réel ou métaphorique, et c’est ce changement professionnel qui l’incarnera.

- des obstacles… que le héros devra vaincre et il y a fort à papier que votre parcours en connaîtra quelques-uns, que ce soit la formation qu’il vous faudra peut-être reprendre, le confort matériel auquel vous pourriez avoir à renoncer temporairement, l’organisation familiale qui pourrait se trouver chamboulée par vos projets de reconversion,…

Reprenons l’exemple de Sébastien dont nous avions publié le témoignage au mois de mars et qui, peut-être même sans le savoir, a très bien su raconter l’histoire dont il est le héros.
Vous l’avez compris, dans son histoire, le héros c’est lui évidemment. Son objectif c’était de travailler dans un zoo au côté des animaux. Son voyage a commencé avec son allergie à la farine qui compliquait son métier de boulanger, il s’est poursuivi avec sa candidature pour la formation de soigneur animalier, jusqu’à ses débuts en tant que soigneur professionnel en zoo…. Les obstacles étaient nombreux : comment faire la différence dans sa candidature pour l’école alors même que la période d’immersion professionnelle prévue par le Pôle Emploi n’était que de deux semaines ? Puis une fois dans l’école, comment trouver les stages qui allaient constituer des premières expériences professionnelles sérieuses, …
A la lecture de l’interview de Sébastien, on apprécie sa ténacité et on ne doute pas une seconde que les responsables de zoo qui l’ont recruté depuis sa sortie de l’école ait su l’apprécier aussi. Depuis, Sébastien n’a pas arrêté son récit. Il l’enrichit tous les jours un peu plus de son expérience dans le zoo où il travaille mais aussi des responsabilités qu’il occupe dans 2 associations professionnelles de soigneur animalier. Un vrai héros professionnel !

Et si vous rédigiez votre propre histoire ?

A ce quatuor (héros, objectif, voyage et obstacle), j'ajouterais un dernier élément qui me paraît beaucoup compter dans le succès d'une histoire : c'est la capacité à faire entrer celui qui vous écoute dans l'histoire elle-même, de lui offrir un rôle.
A celui dont vous attendez qu’il vous finance, vous pourrez par exemple dire «… et c’est comme ça que je me trouve aujourd’hui dans votre bureau, pour vous présenter mon business plan et que vous m’aidiez à mettre en œuvre ce projet, à réaliser cet objectif ».
Je ne connais pas beaucoup de personnes qui ont envie d'être celui ou celle qui met fin à un rêve, qui bloque un projet de reconversion, alors qu'au fond de nous, nous avons tous le souhait d'être celui ou celle qui, au contraire, permettra au héros de sauver la princesse, de terrasser le dragon ou de réaliser le métier qui l’épanouira.

A vous d’écrire votre histoire…
et n’hésitez pas à choisir une fin heureuse !

Tags: ,

Articles similaires

Commentaires

Pour voir les commentaires ou pour pouvoir commenter, /
ou
Top